Textiles du Moyen Age

Tout au long du Moyen Age les textiles reflètent une multitude de techniques et rassemblent les nombreuses influences artistiques.

 

Le commerce est au coeur de la diffusion des tissus et fut, avec celui de l'orfèvrerie, l'un des plus actifs du Moyen Âge. Les soieries de Byzance étaient extrêmement recherchées à l'époque carolingienne comme celles d'Italie au XVe siècle. Le Limousin et la grande ville médiévale de Limoges sont des points de commerce essentiels. Au carrefour des axes de Bordeaux-Lyon et Paris-Toulouse, Limoges connaît de grandes foires. On rappelle souvent que les vénitiens y auraient même établi un entrepôt ... Au XIIIème siècle, les commerçants limousins se rendent aux foires de Champagne et y ont des magasins attitrés.

Les étoffes de prix venues d'Orient étaient nécessaires à l'Occident où, jusqu'à la fin de l'époque romane, ne sont fabriqués que des tissus utilitaires.

 

Au sein de l'Eglise, le rôle des tissus précieux est multiple : décor et ameublement, mais aussi vêtements liturgiques et protection des reliques.

 

Le Limousin conserve des témoignages de cette production et du voyage de ces tissus. La fragilité de ces textiles rend d'autant plus émouvant leur existence aujourd'hui.

  • facebook-square
  • flickr-square
  • Twitter Square