Vitraux

L'ensemble des vitraux de la collégiale d'Eymoutiers est un des mieux conservé du Limousin. Il comprend 16 verrières datant du XV e siècle, qui ont été scellées dans l'architecture gothique de cette partie de l'église. Daté de 1460 à 1485 ans , elles sont de même compositions : 2 lancettes trilobées surmonté d’un tympan ajouré, des personnages représentés au pied, dans des courtines de damas tendus dans un décor architectural. Elles furent l’objet de restauration depuis la fin du 19 éme siècle.

 

Cet ensemble de verrières est unique en Limousin , même au-delà.  Y figurent de multiples personnages, saints majeurs tels la Vierge ou Etienne, saint-patron de cette collégiale, mais aussi des saints plus locaux comme Psalmet, connu pour avoir été l'évangélisateur légendaire de la région d'Eymoutiers.

 

Le nombre de vitraux cisterciens parvenus juqu'à nous est extrêment réduit. Les cisterciens ont fait le choix de la sobriété et de l'austérité décoratives qui les a poussé à une véritable recherche de l'esthétique abstraite.

 

L'église cistercienne d'Aubazine conserve quatre de ses vitraux en grisaille, l'un  deux équipe la baie occidentale du bras du transept nord, les trois autres se trouvent dans le mur gouttereau nord de la nef, aux baies des trois travées subsistantes. Chacune des baies propose, cernée par une bordure travaillée, un dessin différent fait de palmettes, d'entrelacs de cercles ou de croisillons sur fond de palmettes, témoignant d'une grande maîtrise dans la représentation de l'entrelac et du cordage.

Vitraux Aubazine citercien
  • facebook-square
  • flickr-square
  • Twitter Square