Paul BUFORN émailleur d'art

Sur cette longue liste, on retrouve entre autres les noms de Jean Fran

çois Dehays ou de Muriel Cargagno. S’il remet à l’honneur la grisaille, le champlevé, le cloisonné et les émaux peints qui ont fait la réputation de Limoges, Paul BUFORN n’oublie pas d’ajouter sa petite touche personnelle.

 

Connu et apprécié des amateurs d’art sacré, il a confectionné des pièces royales. Un collectionneur de Lyon lui a commandé il y a quelques années une châsse reliquaire. Il a consacré plus de 1000 heures de travail à ce chef d’œuvre. Passionné par son métier, il aime recevoir des visiteurs dans son atelier de Limoges, 4 place de

la Cité, et il aime aussi raconter l’histoire de l’émail.

 

C'est un des rares émailleurs de Limoges à s'essayer à des pièces d'inspiration médiévale. Les enluminures, les vitraux, les émaux de l'Oeuvre de Limoges ... tout est source de découverte, de recherche et de voyage. A ces pièces uniques qui franchissent le temps, Paul BUFORN y ajoute ses compétences de coloristes qui lui viennent de son art de la peinture.

 

 

Emaux champlevés et grisailles

Paul BUFORN, ancien décorateur sur porcelaine, a appris son métier d’émailleur chez Fauré, maison prestigieuse dont les plus beaux vases ont été exposés à la galerie des Hospices à Limoges.

 

Vers la fin des années soixante, le jeune artiste se consacre à la décoration sur porcelaine. Mais il doute de son talent. Une nuit, dans un night -club de la rue du Temple, il sollicite les conseils d’un client. Ce dernier l’encourage. Celui - ci n’est pas n’importe qui: il s’agit de Serge Gainsbourg. En pleine gloire et en plein désespoir, le chanteur qui vient de se séparer de Brigitte Bardot, se ressource à Limoges où il a vécu pendant la guerre. Paul Buforn s’affirme. Il est déjà considéré comme un bon peintre lorsqu’il rejoint en 1972 la maison Fauré.

 

Dans ce prestigieux atelier de la rue des Tanneries,

Paul Buforn s’initie à l’art de l’émail. Là, il côtoie des artistes inspirés comme Mauricette Pinoteau, entre autres, qui donnent à l’émail ses lettres de noblesse. « Chez Fauré j’ai tout appris, explique Paul Buforn, mais j’ai eu envie de m’exprimer, d’affirmer mon style et de développer ma propre

technique ». En 1975, il inaugure son atelier. En presque quarante ans, il a formé plus de 400 artistes.

 

Pour plus d'info ...

Paul BUFORN

10 place de l'Eglise
87800 NEXON
Tél. : 06 37 25 62 62