Fuite en Egypte

Commentaires

 

Sur le chapiteau de l'église de Lubersac, et épisode douloureux de l'enfance du Christ est à l'entrée de l'abside droite, face à la présentation au Temple. Pour M.L de Valon "un serviteur conduit par la bride un âne sur lequel la Sainte Vierge est assise, tenant l'enfant Jésus entre ses bras ; il ouvre en même temps une porte dérobée pour fuir à travers la campagne. Saint Joseph, une main appuyée sur le bât et l'autre sur le dos de l'âne, protège et dirige la marche.

 

Des colonnes, arcatures et fenêtres représentent les portiques du Temple.

La tête de l'âne est superbe d'exécution, rien n'a été négligé, pas même les sabots et les clous. Le harnachement de la bête est particulièrement intéressant".

 

M.M Maacary donne une autre version de ce chapiteau. La Vierge porte un manteau orné de galons est assise sur un âne conduit par Joseph lui-même. Derrière elle, un personnage secondaire comble le vide de la surface latérale et semble protéger le convoi qui défile devant un paysage architecturé représentant Héliopolis. Saint Joseph chef de convoi, richement habillé, chaussé de jolies bottes, s'apprête à ouvrir la porte ferrée qui donne accès au gîte de l'étape.

 

(Source - Les chapiteaux de l'église de Lubersac / Jean TAMEN)

 

 

Fuite en Egypte

 

« Après qu'ils (les rois Mages) furent partis, voici qu'un ange du Seigneur apparut à Joseph pendant son sommeil et lui dit : lève-toi, prends l'enfant et sa mère, fuis en Egypte, et demeures-y jusqu'à ce que je t'avertisse ; car Hérode va rechercher l'enfant pour le faire mourir. Joseph s'étant levé, prit l'enfant et sa mère, la nuit même, et se retira en Egypte ».

 

Evangile selon Saint Matthieu (13-14) - Chapitre I, Bible

 

 

  • facebook-square
  • flickr-square
  • Twitter Square