EXPOSITION DES CHEFS-D'OEUVRE ROMANS DE SAINT-MARTIAL DE LIMOGES

January 6, 2020

 

 

Quel plaisir de découvrir cette exposition de qualité sur l'histoire et le patrimoine conservés de l'abbaye de Saint-Martial de Limoges. Les pièces présentées témoignent du rayonnement de ce sanctuaire de pèlerinage majeur dès le Xème siècle.

 

 

 Les récentes fouilles archéologiques ont contribué à valoriser cette abbaye au développement important dans les domaines de la musique, du chant, des manuscrits et de l'orfèvrerie. On a une meilleure compréhension de la renommée de ce sanctuaire et de son pèlerinage reconnu dans tout l'Occident, même si l'exposition manque d'éléments d'informations dans ce sens.

 

 

Prenez le temps de faire la visite !

 

 

 

Cette exposition, dédiée aux activités artistiques liées à Saint-Martial de Limoges se décompose en trois thématiques (l’essor exceptionnel de Saint-Martial du Xe  au XIIe  siècle, la spiritualité, le monde de la couleur).

 

Alors que l’abbaye Saint-Martial de Limoges vient de célébrer son millénaire (1018-2018) et que ses vestiges archéologiques ont ressurgi au cœur de la ville, confirmant le caractère exceptionnel de ce monument, le musée des Beaux-Arts de Limoges a rassemblé sous la forme d’une exposition, avec le soutien de la Ville de Limoges et de la BnF, les différents témoignages artistiques de l’abbaye au temps de sa prospérité. À la lumière des recherches les plus récentes, l’exposition éclaire l’une des périodes les plus florissantes de l’abbaye : elle a été, du Xe au XIIe siècle, l’un des foyers religieux, intellectuels et artistiques majeurs de l’Europe, grâce à la présence des reliques de son premier évêque, saint Martial (auquel une tradition largement répandue attribuait la qualité d’apôtre), et à son rattachement à l’ordre clunisien sous la houlette de l’abbé Adémar de Laurière (1063-1114).

 

 

Si la destruction totale de la basilique du Sauveur et de ses bâtiments conventuels entre la Révolution et l’Empire rend délicate toute tentative d’évaluer précisément la puissance et le rayonnement de Saint-Martial durant une grande partie du Moyen Âge, la quarantaine de chapiteaux mis au jour lors des divers chantiers de fouilles, entre le milieu du XIXe siècle et la fin des années 1990, et les quelque 200 manuscrits subsistants offrent d’éclatants vestiges de la vitalité créatrice de l’abbaye, qu’il s’agisse de l’architecture, de la sculpture, de la production intellectuelle, de la peinture ou de la musique.

 

 

 L’exposition met en regard une sélection de manuscrits avec des chapiteaux et divers objets, parmi lesquels des émaux champlevés, dont l’essor fulgurant résulte en grande partie des commandes de l’abbaye pour ses prieurés, soit au total une quarantaine de pièces. Le parcours est organisé en trois séquences — histoire de Saint-Martial, liturgie et musique, monde de la couleur — , que complètent une évocation des techniques de l’enlumineur, du sculpteur et de l’émailleur, ainsi qu’un documentaire présentant les dernières fouilles archéologiques sur le site de l’abbaye.

 

#limoges #limousin #patrimoine #SaintMartial  #bnf

Please reload

Featured Posts

"Destination Limousin" à la radio !

March 13, 2020

1/8
Please reload

Recent Posts

December 22, 2019

Please reload

Archive